Hôtel PRADOTEL - AV. Festival - F 66 500 PRADES - Tél : +33 (0)4 68 05 22 66 - Fax : 04 68 05 23 22

Vous êtes ici

Accueil » À voir, à faire » Tourisme Culturel
Saint Martin du Canigou

Saint Martin du Canigou

située en plein coeur de montagne sur le territoire de Casteil, à 1055 m d'altitude.

Son histoire commence le 12 juin 1005. C'est en effect à cette date que le compte de Cerdagne Guifred, arière petit fils de Guifred le Velu, donne avec sa femmeGuisla un alleu situé sur les pentes du Canigou (sur le territoire de Vernet) à l'église de Saint martin. Cette église existeait donc précédement, mais n'en avons pas de traces de nos jours.

Le 14 juillet 1007, ils effectuent un nouveau don accopagné d'une clause précise: " Afin qu'en ce même lieu soit édifié en l'honneur de notre seigneur Jésus Christ, qu'il lui soit attaché des moines militant sous la règle bienheureux père Benoit et que, suivant la volonté et le privilège du pontife romain et l'évêque d'Elne et selon l'institution du roi  des Francs, on y serve désormais le Dieu tout-puissant à perpétuité.

Le comte édifia donc en accord avec ceux de Saint Michel de Cuxa une nouvelle fondation monastique sur ce lieu nommé Saint Martin.

Dès le 13 novembre 1009 le frère Guifred, l'abbé Oliba "vint au lieu appelé Canigou, pour consacrer en l'honneur de Saint martin, évêque et confesseur de la Saint Vièrge Marie et de Saint Michel archange, l'église située en ce lieu qu'on appelle monastèreb du canigou, construite dans la montagne par un prêtre qu'on nomme Sclua. Ce Sclua fut le premier abbé de Saint Martin.

 

Differénts évènements ayant rythmés la vie du monastère :

Durant la reprise militaire du royaume de Majorque par Pierre IV, Jacques III de Majorque vint en Conflent avec une petite armée et prit plusieurs places fortes. Vu qu'entre-temps Saint martin avait été fortifié, ce roi sans terre attaqua l'abbaye, la mis au pillage et les religieux furent emmené comme prisonniers.

Et comble de malheur, Pierre IV crut que l'abbé avait volontairement ouvert les portes, donc lors'que Jacques III fut définitivement écarté, l'abbaye fut à nouveau pillé, mais par les aragonais cette fois.

Or après ces malheur, en 1428, un tremblement de terre fit effondrer la tour de défense et une grande partie des habitations. Ce fut quasiment la fin de l'abbaye car les terres qu'elle possédait, et donc les revenus engendrés (en argent ou en main d'oeuvre) n'était pas suffisante pourtout reconstruire.

Mais ce fut sans compter sur la ténacité de l'abbé Jean Squerd, qui redonna confiance et fit reconstruire par les moines eux-mêmes. Il faut dire que leur foi en Saint Gaudérique les faisait transporter des montagnes.

Saint Gaudérique est "le patron des écluses célestes", on le prie pour faire pleuvoir ou au contraire faire cesser la pluie. A de nombreuses reprises les reliques de ce Saint ont été sorti de l'abbaye pour être descendu en plaine, en particulier cette année 1613 ou, en cour de route elles furent arrêtés à Villefranche de Conflent : le viguier, Dalmau de Descattlar avait prit l'initiative de stopper la procession pour empêcher de descendre dans la plaine.

 

Déchéance et renaissance 

Saint martin du Canigou fut un vrai centre religieusx au sens "retraite", à plusieurs reprises ce eux qui furent envoyé relever la foi d'autres monastères, "plus léger" dans l'organisation quotidienne. Mais durant le XVII ème siècle, la vie devint vraiment difficile pour les moines.

Le 4 septembre 1779, la petite communauté dû se rendre à l'évidence, ils commencèrent à prevoir la fermeture de l'abbaye.

Le 7 décembre 1783, la communauté de Saint Martin du Canigou fut dissouté. Les reliques de Saint Gaudérique furent transportées à Perpignan, les ossement de Guifred furent descendu dans l'église de Casteil. EN 1793 ils seront dispersés par des soldats de Ricardos. La communauté se sépara définitivement.

Les ruines de l'abbaye seront remonter par l'évêque de Perpignan de Carsalade du Pont, au début du XX ème siècle qui rachète les ruines.

De 1952 à 1971 Dom Bernard de Chabannes achève la restauration et restaure la vie spirituelle.

 

Actuellement et depuis 1988, les "Béatitudes" se chargent de l'intendance.

Leur but est de maintenir une présence dans les lieux sur  base de prières, mais aussi d'assurer les visites et l'entretien des bâtiments. Les membres au nombre de 17 en 2005, vivent de la vente des billets et des produits dérivées. Ils s'agit essentiellement de laics.

Chambre Canigou ou Jardin

A partir de
56.00 €
A partir de
64.50 €

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
Partager

dragon

Notice réservée à nos jeunes enfants

âgés de 7 à 14 ans (inclusivement) concernant deux dragons de la varièté dite  " ELASTICA"

De tout temps le champ sur lequel est aujourd'hui bâti le Pradotel a été réputé et visité car il offre une vue sans pareille sur la masse monumentale du Canigou.

Un passant peut donc s'étonner que les architectes aient hésité plusieurs siècles avant de se décider à construire sur ce terrain admirable. Il y avait à cela une raison surprenante: la presence d'une étrange BOUGAINVILLIER au millieu du terrain constructible.

Quelle importance, dira-t-on ?

Lire la suite...

Hôtel PRADOTEL - AV. Festival - F 66 500 PRADES - Tél : +33 (0)4 68 05 22 66 - Fax : 04 68 05 23 22